budget pour rénover une maison

Vendre ou rénover votre maison ? Les questions à vous poser

Vendre ou rénover votre maison ? Les questions à vous poser

C’est décidé, vous voulez du neuf ! Dans certains cas de figures la réponse à la question « vendre ou rénover ? » tient en quelques lignes. Mais, la plupart du temps, elle est beaucoup plus complexe et provoque un flot de questions qui émergent d’un choix à prendre pouvant paraître simple. C’est loin d’être le cas.

Vendre ou rénover ? Une question difficile transformée en concept télévisuel à succès

C’est parfois la grande question de toute une vie : faut-il vendre ou rénover sa maison ? L’émission éponyme animée avec la complicité de Maïka Desnoyer et Daniel Corbin (inspirée de sa version originale « Love it or List it ») tente d’y répondre par des exemples concrets mis en scène depuis peu dans tout le Québec.

Si ce n’est pas déjà fait, précipitez-vous sur la chaîne Canal Vie et inspirez-vous de l’intimité de ces familles confrontées à un dilemme parfois angoissant, c’est passionnant. Parce que vendre ou rénover ne peut déboucher que sur une réponse complexe en forme de multiples questions, à moins d’être adepte du pile ou face.

Rénover ou vendre : lorsque le choix est évident

Parfois la décision peut venir d’elle-même. Si vous devez changer de ville pour des raisons diverses (professionnelle ou autre), vous n’aurez d’autre choix que de vendre. Surgit alors une autre question : faut-il rénover pour mieux vendre ?

Rénover pour vendre nécessite de se glisser dans la peau de l’acheteur potentiel. Vous n’allez pas forcément rénover votre maison à votre goût mais peut-être plutôt coller aux tendances et éventuellement faire appel à du « home staging ». Il faudra être à l’écoute du marché, des désirs en vogue. Les questions à se poser seront alors :travaux de rénovation

  • les acheteurs recherchent-ils de l’ancien ou du moderne ?
  • sont-ils friands de couleurs vives, chaudes ou neutres ?
  • quels matériaux privilégier ?

D’autres fois, vous devez déménager à cause de l’apparition de nuisances (travaux, voisinage, etc.) ou parce que le quartier ne vous convient plus (trop loin du travail, transformations liées à la qualité de vie, etc.).

Êtes-vous alors prêts à quitter les lieux le plus rapidement possible, sans rénover votre maison, au risque de voir sa valeur marchande baisser de manière relativement significative ?

Vendre ou rénover ? Dépenses vs budget

À choisir, autant que ça rapporte. D’un côté vous avez un cahier de dépenses liées à un déménagement, à des commissions sur la vente et à d’autres sur l’achat. Si vous décidez de vendre votre maison, vous devrez penser aux frais suivants et les additionner :budget pour rénover une maison

  • coûts liés à la vente de votre maison : inscription auprès d’une agence, de courtiers, frais d’évaluation de sa valeur, honoraires de notaire, production d’un certificat de localisation si nécessaire
  • frais de déménagement et ceux liés aux branchements à tous les services (câble, téléphone, gaz, etc.)
  • dépenses liées à l’achat de la nouvelle maison : frais de mutation, taxe de bienvenue, inspection
  • différence à débourser pour l’acquisition de la nouvelle maison le cas échéant

Si, au contraire, vous décidez de rénover votre foyer, vous allez établir un budget de rénovations. Celui-ci devra inclure notamment :

  • frais de soumissions auprès de certains fournisseurs
  • éventuellement frais d’architecte
  • demandes de permis et autorisations
  • coûts des matériaux
  • frais de main-d’œuvre (réduits d’autant pour les réparations que vous pouvez effectuer vous-même)
  • frais de peinture
  • frais d’accessoires de décoration et autres
  • marge à prévoir en cas de pépins, d’environ 10 %

Au final, si seule la différence financière vous importe, vous aurez assez vite la bonne réponse à votre question en comparant les sommes finales.

Une alternative : acheter pour rénover

C’est une sorte de tendance actuelle qui se traduit en langage familier par le flip de maison. Mais réussir un flip immobilier demande d’avoir le nez fin et de savoir dénicher les aubaines. En outre, il est bon de connaître quelques trucs de pros.

Une question essentielle à se poser sera par exemple : qu’est-ce qui rapporte le plus dans une maison ? Réponse (c’est cadeau) : la cuisine et la salle de bain. Selon l’Institut canadien des évaluateurs, ces deux pièces offrent des taux de rendement moyen de 75 % à 100 %. Il y a moins de chance qu’un acheteur cherche à négocier une baisse de prix si ces rénovations sont déjà effectuées.

Dans votre budget rénovations vous ferez attention de ne pas dépenser plus que leur valeur de revente, c’est-à-dire 10% à 15% pour une rénovation de cuisine et 5% à 10% pour une rénovation de salle de bain.

D’autres sources de bons rendements (proches ou supérieurs à 100 %) se trouvent dans les éléments visuels extérieurs, tels que :

  • le remplacement de la porte d’entrée
  • changer le revêtement de la maison
  • moderniser la porte de garage

Par ailleurs, pour réussir dans cette entreprise, vous devez assurer un maximum de réparations vous-mêmes, comme par exemple :

  • reboucher les trous dans le mur
  • sabler les meubles et planchers
  • refaire les peintures et vernis
  • changer les poignées de portes
  • remplacer les fenêtres trop anciennes (voire les portes)
  • changer la robinetterie
  • ajouter frises et moulures

Rénover ou vendre : qu’est-ce que la valorisation immobilière ?

Et si la question entre rénover ou vendre ne se posait pas ? Nous l’avons brièvement évoqué plus haut, pour savoir rénover et vendre il est parfois judicieux d’envisager ce qui est connu sous le nom de « home staging ». En français on l’appelle la valorisation immobilière. Plus qu’un concept, c’est un véritable déclencheur d’achat.rénovation pour revaloriser la maison

Si vous avez opté pour rénover et vendre, plutôt qu’à choisir entre les deux, l’art de la valorisation immobilière, que ce soit à l’aide d’un professionnel ou que vous la réalisiez vous-même, sera votre allié.

Premièrement, les photos auront déjà fait la moitié du travail car aujourd’hui les acheteurs ont pris l’habitude de faire un premier tri sur photo. Deuxièmement, si vous soignez l’accueil lors de la visite par des fleurs, des accessoires, de bonnes odeurs ou une lumière travaillée, vous placez l’éventuel acquéreur dans de bonnes dispositions pour négocier. Parfois ce sont de tout petits détails qui déclenchent une décision d’achat, pensez-y !

En conclusion, vous aurez constaté que le nombre de questions soulevées par le choix entre vendre ou rénover sa maison est si vaste qu’il est préférable de bien réfléchir, bien calculer et de ne pas se précipiter à moins d’une urgence absolue.

Les commentaires ont été fermés.