Les différents types de réparation de fondation de maison

Les différents types de réparation de fondation de maison

Les différents types de réparation de fondation de maison

Fissures, infiltrations, affaissement, problèmes de pyrite ou encore de radon, les fondations de maisons sont mises à rude épreuve avec le temps et les conditions climatiques (inondations, glissements de terrain, etc.). Les interventions sur les fondations sont d’ordres diverses mais ne sont pas rares au Québec où le parc immobilier est vieillissant. Ce type de travaux demande un grand savoir-faire technique, à tous les niveaux.

Réparation de fondation : le drain français

Placé tout autour de la maison, le drain français évite les infiltrations d’eau dans l’immeuble par les fondations. Avec le temps, il va inévitablement accumuler radicelles, gravier, vase, argile ferrugineuse, etc. Lorsque son efficacité est mise à mal, les fondations s’humidifient, pouvant provoquer des fissures. L’eau s’infiltre et il faut intervenir.

L’inspection du drain se déroule à l’aide d’une caméra spéciale d’observation. Il est conseillé de faire inspecter le drain de fondations tous les 5 à 10 ans, selon la nature du terrain. Sa durée de vie varie de 25 à 40 ans. Sans oublier l’inspection de maison avant son achat pour identifier les éventuels autres problèmes structurels.

C’est l’une des réparations les plus courantes, particulièrement sur les bâtiments plus anciens qui ne disposent pas de ce dispositif, qui n’est obligatoire dans toute construction au Québec que depuis 1995. Avant les années 1970 le drain n’existait même pas en construction. C’est une intervention lourde puisqu’il faut excaver tout autour des fondations sur une belle profondeur jusqu’au bas du solage ou jusqu’à la dalle.

On en profitera pour remplacer le matériel excavé par de la pierre concassée pour faciliter par la suite l’écoulement des eaux de pluie vers le drain français.

Les drains en terre cuite et en béton ne sont plus employés au profit du drain agricole, constitué d’une membrane géotextile perforée. Si vous avez acheté une maison ancienne, le remplacement du drain (ou sa pose s’il n’existait pas) sera probablement bienvenu. Il faudra compter entre 10 000 $ et 18 000 $ (entre 100 $ et 150 $ le pied linéaire), parfois plus selon les conditions, pour l’installation ou la réparation d’un drain de fondations aux normes actuelles.

L’excavation dans la réparation de fondation

À moins d’une intervention mineure sur de petites fissures sans gravité, l’intervention sur les fondations oblige presque toujours à inclure une lourde opération d’excavation. Ce n’est pas le poste le moins coûteux, loin de là.

S’il est quasiment obligatoire, ce travail implique de nombreux facteurs pouvant en faire varier le coût, comme :

  • la nature des travaux (intervention sur le drain, la dalle, etc.)
  • l’équipement utilisé (machines plus ou moins puissantes selon la profondeur visée : tarière manuelle, mécanique, vrille, etc.)
  • la quantité de matières à excaver (et à enlever, puis remplacer)
  • la période des travaux (parfois c’est impossible si le sol est trop gelé)
  • le type de sol (et les éventuelles contaminations possibles)
  • l’intervenant (entrepreneur ou compagnie spécialisée?)

Quelle que soit l’intervention, le CAA-Québec rappelle de ne surtout pas oublier d’appeler d’abord le service de localisation des réseaux souterrains d’Info-Excavation, afin d’éviter toute rencontre malvenue avec de la tuyauterie publique !

Une fois les fondations dégagées, on se penchera sur les travaux de réparation de fondation eux-mêmes.

Réparation de fondation en cas de fissures

Les fissures dans les fondations peuvent être actives ou passives, selon qu’elles évoluent avec le temps ou non. Inesthétiques, les fissure passives peuvent être rapidement réparées par :

  • un remplissage de mousse de polyuréthane
  • des plaques de renfort
  • l’imperméabilisation des murs

Les fissures peuvent aussi bien apparaître sur des bâtiments neufs pour diverses raisons et ce n’est pas forcément un défaut de construction. L’alternance du gel et du dégel des sols peut être une cause ou un tassement du béton.

Les fissures de fondations les plus dangereuses, qui évoluent dans le temps, devraient obligatoirement alarmer car un effondrement est toujours possible ainsi que l’apparition de moisissures et les infiltrations d’eau. Ces fissures actives ne se contenteront pas d’injections et demanderont une intervention plus radicale pour stabiliser la bâtisse.

Des pieux pour la réparation de fondation

Si les fondations ont par exemple commencé à s’affaisser, la mesure à envisager est un système de pieux de renforcement pour stabiliser l’édifice. La technique de pieux vérinés, ou enfoncés hydrauliquement par pression statique, est utilisée pour intervenir notamment dans des sols argileux.

Elle est de plus en plus répandue au Québec où les sols sont souvent meubles, argileux ou gorgés d’eau, plus particulièrement aux abords du Saint-Laurent et dans les régions régulièrement en proie aux inondations.

Dans certains cas, il sera par ailleurs possible d’utiliser la technique des pieux vissés (généralement à 6 pi de profondeur) qui ne demande pas d’excavation. Tout dépend des conditions et du genre d’intervention prévue.

Réparation de fondation : le levage

Dans les cas les plus graves de fondations fortement endommagées, d’autres solution seront envisagées. Parmi ces situations on peut citer :

  • l’affaissement dans un sol argileux trop humide
  • le déplacement ou la fissuration suite à un glissement de terrain
  • les dégâts provoqués par la pyrite
  • les risques causés par la présence de radon

Dans certains cas de figure, lorsqu’il faut par exemple complètement remplacer la dalle, la maison peut être entièrement levée sur pilotis. C’est par exemple le cas lorsque la pyrite a trop endommagé le béton, ou lorsque la maison ne repose plus sur la semelle suite à un glissement de terrain, ou encore lors d’inondations ayant endommagé la structure. C’est probablement l’intervention la plus longue et la plus coûteuse sur des fondations, tout en étant impressionnante, mais parfois indispensable pour sauvegarder l’édifice.

Un soulèvement de maison seul, sans autre intervention, coûtera en moyenne 30 000 $ minimum. Mais, suivant la situation, ce tarif s’approchera plus des 70 000 $, surtout en ville où toute opération sur les fondations est compliquée par la proximité et la présence probable de divers types de conduits dans le sous-sol.

Avec un tel budget à prévoir, vous pourriez en profiter pour refaire le sous-sol (ou en ajouter un) ou encore construire un nouveau garage, ou une nouvelle pièce, comme un cinéma maison. Ce n’est pas tous les jours qu’on soulève une maison !

Les commentaires ont été fermés.